Jurassic World : Dominion

Jurassic World : Dominion
Photo: Universal Studios et Amblin Entertainment

Prouvant, une fois pour toutes, que dans la longue course aux armements entre le pouvoir du mot écrit et le pouvoir de la grande bouche remplie de couteaux d’un dinosaure, le giant reptile va gagner, les retours au box-office ont déjà commencé à suivre une tendance très positive pour Jurassic World : Dominion. Ceci, bien que le film soit le moins critique reçu sur l’ensemble du film de six films jurassique franchisé, avec notre propre rédaction l’appelant une « finale profondément insatisfaisante » et raclant ses rencontres avec les dinosaures pour être « routinier » et « sans intérêt ».

Mais, vous savez ce qu’ils disent : Money printer go [insert dinosaur roar sound here]. Par Date limite, Domination a rapporté 60 millions de dollars aux États-Unis et au Canada hier, le mettant sur la bonne voie pour un week-end d’ouverture de 142 millions de dollars. Cela s’ajoute aux marchés internationaux, où il est sorti depuis une semaine et où il devrait avoir rapporté un total de 244 millions de dollars d’ici dimanche.

Cela fait entre autres Domination la plus grande ouverture non axée sur les super-héros de l’ère de la pandémie, dépassant le précédent détenteur du record Top Gun : Maverick (qui a rapporté 52 millions de dollars lors de son ouverture vendredi il y a quelques semaines) d’un montant non négligeable. C’est aussi, étonnamment, presque exactement ce que son prédécesseur, Jurassic World : Royaume Déchu ramené lors de son week-end d’ouverture 2018 ; les troisièmes versements dans les franchises plongent généralement commercialement par rapport à leurs prédécesseursdonc c’est un peu bizarre à voir Domination faites si bien—surtout à la lumière de ces critiques.

La question maintenant, bien sûr, est de savoir si le film (qui secoue actuellement un 31% R particulièrement piquantotten Critics rating sur Rotten Tomatoes) peut maintenir son avance inattendue pendant plus d’une semaine. Les films récents, notamment Maverick— ont fait preuve d’une endurance inattendue au box-office ces derniers temps, conservant des bénéfices élevés bien après leur chute habituelle. Ce sera intéressant de voir si DominationL’imperméabilité apparente de à un licenciement critique peut tenir encore une semaine.