Images de la centrale nucléaire de Tchernobyl de Tchernobyl: la bande-annonce de The Lost Tapes.

Images de la centrale nucléaire de Tchernobyl Tchernobyl : les bandes perdues‘ bande annonce.
Capture d’écran: HBO Max/Youtube

En 2019, la mini-série Tchernobyl diffusé sur HBO, relatant sans broncher les horreurs de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986 à travers des acteurs et le gros budget de la télévision par câble. Maintenant, des images inédites prises au moment de l’incident, combinées à des entretiens en personne, ont été rassemblées dans la bande-annonce du dernier documentaire de HBO. Tchernobyl : les bandes perdues.

Le synopsis troublant du documentaire se lit comme suit : « Trente-six ans après l’explosion du réacteur nucléaire de Tchernobyl en Ukraine soviétique, des images d’archives récemment découvertes et des entretiens enregistrés avec les personnes présentes brossent un portrait émouvant et saisissant de l’étendue et de la gravité de la catastrophe et des durées auquel le gouvernement soviétique s’est rendu pour dissimuler l’incident, y compris les soldats envoyés pour «liquider» les dégâts. Tchernobyl : les bandes perdues est l’histoire vraie complète et sans fard de ce qui s’est passé dans l’une des tragédies les moins comprises du XXe siècle.

Dans la bande-annonce du film, des extraits d’images d’archives montrent les vraies personnes exposées sans le savoir rayonnement de la catastrophe, alors que les personnes interrogées racontent de manière obsédante qu’elles n’ont pas été averties de la situation désastreuse. « Personne n’a été averti par qui que ce soit », dit une personne. « Les écoles et les jardins d’enfants étaient ouverts. »

Inclus dans les entretiens pour Tchernobyl : les bandes perdues sont Ihor Hodosov, un mineur; Ihor Pismenskiy, pilote d’hélicoptère ; Oleksandre Sirota, un 10-écolier d’un an ; Lyudmila Ignatenko, dont le mari était premier intervenant ; Nikolai Tarakanov, un général russe ; Oleksiy Breus, un ingénieur de Tchernobyl ; Ihor Yatskiv et Nikolai Kaplin, liquidateurs ; et Yuri Samoilenko, l’ancien ingénieur en chef adjoint de la centrale électrique de Tchernobyl.

Le documentaire est réalisé et produit par James Jones, lauréat d’un Emmy (Mossoul), avec Darren Kemp comme producteur exécutif.

Tchernobyl : les bandes perdues premières 22 juin sur HBO et sera disponible pour mflux sur HBO Max.