Chuck Lorre et Charlie Sheen en 2005

Chuck Lorre et Charlie Sheen en 2005
Photo: Frederick M.Brown (Getty Images)

Comme le savent tous ceux qui ont vu le générique de fin d’une sitcom Chuck Lorre, l’homme aime parler de lui et de sa carrière d’écrivain/producteur télévisé (si vous n’ai pas a attrapé le générique de fin d’une sitcom Chuck Lorre, il a tendance à se faufiler peu égoïste notes au lieu d’un logo de société de production standard), il n’est donc étrangement pas trop surprenant qu’il ait apparemment écrit un scénario pour un pilote de télévision sur un gars nommé Chuck Lorre travaillant sur une sitcom à succès appelée Deux hommes et demi que brusquement déraille à un moment donné grâce à la problématique alimentée au sang de tigre comportement d’un membre de la distribution nommé Charlie Sheen – vous savez, comme la chose qui s’est produite dans la vraie vie.

Cela vient de Le journaliste hollywoodienet le plus étrange dans tout cela est que le script, intitulé Sexe, drogue et sitcom—obtenu par THR était daté de cette année (ce qui signifie qu’il a écrit ceci récemment, plutôt que juste après que tout cela se soit produit). Mais apparemmentil y a quelques méta-blagues pointues sur d’autres choses qui se sont produites au cours de la décennie depuis que Sheen a été renvoyé de Deux hommes et demicomme une scène où Sheen est interviewé par Matt Lauer, avec un texte à l’écran faisant référence à lui comme « le présentateur de NBC News, à l’époque où il était encore couché au travail » (c’est une façon de le décrire, Chuck !). Après cela, il y a un flashback au début de Deux hommes et demi « avant que tout ne se transforme en un cluster septique », avec des camées des stars d’autres sitcoms célèbres et de grands noms de l’industrie de la télévision (y compris l’ancien patron de CBS Les Moonves, décrit dans le scénario comme « l’homme le plus puissant de la télévision et un vilain, vilain garçon », et, encore une fois : MANDRIN!).

Naturellement, le scénario inclut Lorre lui-même en tant que personnage, avec le vrai Lorre qui écrit : « Dans ce récit de l’histoire, Chuck Lorre est décrit comme plein d’esprit et sympathique. Il existe une autre version où il est arrogant et peu sûr de lui. Quelqu’un d’autre peut écrire celui-là. THR dit que Lorre a en fait « fait le tour de la ville » mais n’a jamais vraiment essayé de le faire, ce que nous supposons être l’équivalent de Lorre de laisser quelque chose dans vos brouillons de Tweet ou d’écrire un e-mail en colère à quelqu’un et de ne jamais l’envoyer. Vous savez, une façon saine de sortir certaines pensées de votre tête sans avoir à les partager avec qui que ce soit… mais ensuite quelqu’un a donné le script à THR et maintenant tout le monde le sait. Au moins, cela semble plus drôle que certains de nos brouillons de Tweet.